5.1.08

Kafka sur le rivage

Mlle Saeki esquisse un sourire, qui s'attarde un moment sur ses lèvres. Il me fait penser à une eau rafraîchissante jetée en pluie sur le jardin un matin d'été, et qui aurait été recueillie dans un petit creux.

Je viens tout juste de terminer la lecture de ce roman écrit par l'auteur japonais Haruki Murakami. En fait j'ai traîné ce livre avec moi depuis la mi-session environ et je n'avais jamais la chance d'avancer la lecture, ce que j'ai pris le temps de faire depuis la fin de session et après les nombreuses festivités du temps des fêtes!

J'ai découvert cet auteur grâce à mon ami Hayden qui m'avait acheté le livre South of the Border, West of the Sun. Je me rappelle avoir apprécié ce roman - beaucoup plus court que Kafka sur le rivage - mais sans plus. J'étais donc intrigué de voir si cet autre livre attirerait davantage mon attention.

Déjà le titre m'intriguait et le résumé aussi finalement. L'histoire nous fait suivre deux parcours parallèles en alternance d'un chapitre à l'autre: celui de Kafka Tamura, fugueur tokyoïte de quinze ans ainsi que celui de Nakata, vieil homme ne sachant pas lire qui part aussi sur la route.

J'ai beaucoup apprécié ce roman assez spécial et unique en soi. Tout au long de la lecture, je m'interrogeais à savoir ce que la suite des événements réserverait aux deux protagonistes ainsi qu'aux personnages secondaires. Je dois avouer que très rarement j'ai réussi à vraiment deviner d'avance et plusieurs surprises attendent le lecteur, entre le rêve et la réalité, le fantastique et ce qui réellement possible. 

Une excellente création d'un écrivain qui possède une sensibilité et un réel talent pour décrire des moments qui sont très difficiles à saisir. Je vais certainement lire d'autres romans de cet auteur. Merci Hayden pour la découverte!

2 commentaires:

Fab a dit…

Je t'admire sur ce coup là, moi Murakami je n'ai pas pu (mais j'ai essayé en anglais, peut-être aurais-je du essayer de lire en français)... South of the Border, West of the Sun (ou SOTBWOTS for short) m'a ennuyé.

Je vais retenter SOTBWOTS en français! On ne pas rester sur un constat négatif!

atomicjonas a dit…

fab>> j'ai lu comme toi South of the Border... en anglais et puis j'ai trouvé ça ordinaire. Ce n'était peut-être pas le meilleur roman de Murakami pour s'initier à son style d'écriture. Kafka sur le rivage (en français) est bien meilleur que SOTBWOTS à mon avis... Kafka m'a rappelé un peu Auster pour les personnages et l'intrigue dans la ville mais avec un côté un peu plus mystérieux. À lire! (mais contient plus de 600 pages...).