17.5.09

Le début, la fin, la suite...

Beaucoup d'émotions et d'intensité dans l'air ces jours-ci. Blitz final pour respecter les échéances de remises de travaux, les présentations et soutenances qui s'ensuivent, le dernier mois de mon Master en France, la fin d'une année extraordinaire à plusieurs points de vue, autant au niveau humain que dans ma réconciliation avec moi-même. Et puis il y a mon homme, qui est au Québec en ce moment, et qui me fera peut-être une surprise en devançant son retour... tout ça dans l'air, avec la fatigue et les centaines voire milliers d'heures investies dans mes projets cette année à travailler chez moi, à la médiathèque ou à l'université...

La fin d'une année qui aura changé ma vie, le début d'une autre époque. J'ai retrouvé mon équilibre, je me sens bien, je prends le temps de vivre, je réapprends à vivre plutôt, et je reste très zen malgré les incertitudes qui planent devant un futur qui n'est pas totalement dessiné, mais dont l'horizon reste plus ouvert que jamais, et qui se concrétisera selon mes (nos) aspirations, j'en suis certain.

S'il y a une chose que je retiens de ces années à bloguer et de l'introspection qui vient avec - je ne dis pas aurevoir à ce blog, mais je vais bloguer différemment à partir de maintenant - c'est bien de faire confiance à la vie. Vivre comme on l'entend, définir ce que l'on veut, et puis s'arranger pour réaliser ces rêves. Tel est l'état d'esprit dans lequel je me retrouve aujourd'hui, lorsque j'écris ces lignes de ma chambre à Troyes, entouré de gens qui ont bouleversé ma vie durant la dernière année, loin de ma famille que j'ai hâte de revoir, et surtout de mon homme dont l'absence physique temporaire me manque plus que jamais, mais dont je pourrai me rassasier dans quelques jours... un test pour ma patience ;)

Profiter de chaque instant du présent, entrevoir un futur à mon (notre) image, m'y projeter et finalement le réaliser. A quelques mois de la fin de mes études, au début de cette relation si spéciale que j'ai attendue toute ma vie et que je vis intensément et librement à chaque jour, je suis fier d'être qui je suis, avec toutes les contradictions qui peuvent me caractériser, et j'ai le goût de le vivre, simplement, avec les hauts et les bas que peuvent réserver ce nouveau départ... à deux.

5 commentaires:

Fab a dit…

"This is the end, or the beginning depending on how you look at it..."

J'espère qu'on pourra se voir avant que tu repartes au large!

atomicjonas a dit…

Oui, j'espère qu'on aura la chance de se voir! Et puis comme mon homme est français, il y a de bonnes chance que je revienne assez rapidement ;)

Xander a dit…

Ton homme est français ? Waouh, ça doit être le plus heureux du monde non ? Je me demande même s'il ne serait pas le plus heureux du cosmos... (les planètes alignées, tout ça tout ça....)

atomicjonas a dit…

Xander>> Je lui demande et je te reviens ;) hahaha Oui, je vais le faire revenir d'urgence juste pour lui demander ça, c'est une bonne idée ;)

Xander a dit…

Et je ne partirai plus jamais... Je ne contredis pas le cosmos moi, pas fou, et surtout.... 1,25 cm... c'est vraiment ma limite max.... :)